Univers 2
La conquète de la forme (1900-1920)

En Europe, à la fin du siècle XIX, la parfumerie atteint la modernité.  La découverte des essences synthétiques multiplie la quantité de composants et par la même occasion la variété des parfums.  Cette grande projection coïncide avec un climat général de la prospérité économique, de l'amélioration du transport, de la croissance de la population et du progrès chimique et médical.

La bourgeoisie est la classe qui encourage tous ces changements, elle aime la sophistication et parvient à être la vitrine des nouvelles tendances. A paris, la capitale de l’élégance, les maisons de parfums prolifèrent et profitent du talent des grands artistes du moment qui seront chargés de dessiner les et l’image des fragrances. Cette créativité au service du parfum se durci dans le mouvement artistique Art Nouveau.

La confiance dans le progrès, ce rêve de liberté de pensée et de l’art se rompt quand éclate la première guerre mondiale. A partir de ce moment alors rien ne sera redevenu comme avant.